Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités en ligne

Statistiques

Membres : 1
Contenu : 51
Liens internet : 10
Affiche le nombre de clics des articles : 296511
Bannière
Bannière
Décaper l'antifouling PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 16 Mars 2013 20:33

Dans cet article nous allons aborder les différentes solutions qui existent pour décaper l'antifouling présent sous nos bateaux. Nous avons testé pour vous deux méthodes qui sont le décapage chimique et le ponçage.Il existe une troisième méthode qui est le "fait par un pro ...".

Voici les thèmes abordés dans cet article :

  • La méthode chimique

  • Le ponçage

  • Fait par un pro

  • De la théorie à la pratique

 

La méthode chimique

Il existe plusieurs produits qui permettent de ramolir l'antifouling pour ensuite pouvoir le retirer facilement à l'aide d'un grattoir. On trouve ces produits chez les shipchandler mais également chez les magasins de bricolage classique. Voici une liste non exhaustive des produits disponibles sur le marché :

  • Interstrip (International),
  • AS (Nautix),
  • Décapant antifouling (Yachtcare),
  • Tempest (Boero),
  • Dilunet (Owatrol) en magasins de bricolage classique.

Ces produits attaquent les couches d'antifouling mais n'ont aucun effet sur le gelcoat et donc n'abiment pas la coque du bateau. Nous avons choisi de tester le décapant Dilunet principalement pour une raison financière car ce dernier est plus de 2 fois moins cher que les produits disponibles en shipchandler.

Quantité

Pour la réalisation du décapage d'une coque de First 21 d'une dizaine d'années, 1L de Dilunet a été suffisant.

Emploi

Le produit se présente sous une forme visqueuse ce qui permet de l'appliquer en couche relativement épaisse à l'aide d'un pinceau. Il faut ensuite attendre que le produit agisse avant de commencer l'étape de grattage. Il faut un minimum de 15mn et le temps idéal constaté est entre 30mn et 1H. Lorsque l'on attend trop, le produit sèche et son efficacité semble plus faible.

Après avoir attendu, on peut à l'aide d'un grattoir gratter les couches d'antifouling. S'il y a vraiment beaucoup de couches, il faut enlever les premières et recommencer l'opération avec du décapant sur les couches du dessous. Il faut appuyer assez fort sur le grattoir en faisant attention de garder la lame bien tangente à la coque pour ne pas attaquer le gelcoat avec les angles de l'outil. Les parties concaves de la coque (heureusement très rares) sont également des zones sur lesquelles on risque d'attaquer la coque.

Les couches d'antifouling se décapent relativement bien à l'aide de ce produit. Cependant entre le gelcoat et l'antifouling, il y a soit un primaire d'accroche soit une couche d'epoxy anti osmose. Les décapants n'agissant pas sur l'epoxy, il faut terminer la mise à nu du gelcoat par ponçage.

 

Sécurité

Protections pour decapant antifoulingLe décapant est un produit corrosif dont il faut se protéger durant son utilisation. Il est fortement conseillé de porter des gants (ne pas faire comme sur la photo du dessus) mais également des lunettes (ça pique vraiment lorsque l'on s'en met dans les yeux, testé et approuvé !!!). On a terminé également avec un masque respiratoire, car une odeur se dégageait du produit lors de l'application... autant limiter au maximum les risques de cancer avec tous ces produits.

Vous remarquerez sur la photos ci-contre que les lunettes utilisées sont des lunettes de piscine car ces dernières sont totalement étanches et ne laissent passer aucune saleté. Leur inconvénient est que de la buée peut se former à l'intérieur. A tester prochainement : le masque de ski !!

En ce qui concerne le masque, ce type de modèle reste abordable en prix et est d'une efficacité redoutable contre les odeurs et on espère par la même occasion les vapeurs nocives.

 

Le ponçage

Le ponçage est une méthode qui est pour l'opérateur assez physique. Il existe plusieurs possibilités :

  • la méthode manuelle ... très fastidieuse, très physique mais surtout extrêment longue en temps, est à déconseiller pour des surfaces pouvant être traitées à l'aide d'une machine,
  • la meuleuse (montée avec un plateau et un disque de ponçage) est également déconseillé car cette machine est trop puissance pour cet usage. On risque d'attaquer fortement le gelcoat sur certaines zones et ainsi d'avoir un ponçage irrégulier,
  • la ponceuse vibrante est une solution envisageable pour décaper un antifouling même si cet outil manque selon moi d'efficacité,
  • la ponceuse excentrique est une machine bien adaptée au décapage de l'antifouling,
  • la ponceuse à bande qui est légèrement plus puissance que l'excentrique doit être un très bon outil pour ce travail.

Méthodologie

Le ponçage testé dans cet article a été réalisé à l'aide d'une ponceuse excentrique. Pour décaper les couches d'antifouling, il faut commencer la ponçage avec un gros grain (40). Dès que la couleur du gelcoat apparait, il faut changer de zone pour ne pas trop attaquer le gelcoat.

 

Decapage au grain de 40

Ensuite, il faut diminuer la taille du grain (80) et reponcer l'intégralité de la coque à la ponceuse. Il faut obtenir une coque majoritairement blanche avec encore quelques taches d'antifouling.

Poncage antifouling grain 80

On en termine ensuite avec la ponceuse à un grain de 120 voir 150. Après ce passage, il faut avoir une coque quasiment totalement blanche.

On termine avec un ponçage à la main à un grain de 240 pour pouvoir ensuite appliquer un primaire d'accroche voir un primaire epoxy anti osmose.

 

Fait pas un pro ...

Il existe des méthodes de décapage qui ne sont pas à la porté d'un particulier du fait de l'important investissement nécessaire en matériel. L'une d'entre elle est l'hydrogommage qui est très bien adaptée pour retirer l'antifouling.

Des particules abrasives sont envoyées sur la coque à une vitesse importante ce qui a pour effet d'éroder les couches d'antifouling et d'apprêt.

Pour donner un ordre de grandeur en terme de budget, il faut compter environ 500€ pour faire décaper une coque d'un First 21. Plus la surface à traiter est importante, plus cette solution est intéressante.

 

De la théorie à la pratique

Dans la pratique, il n'existe pas une méthode meilleure qu'une autre, elles ont toutes leurs avantage et leurs inconvénients.

Le bateau décapé dans l'exemple possédait une bonne dizaine de couches d'antifouling. Pour en venir à bout, voici les différentes étapes réalisées :Decapage ligne flottaison antifouling

  • Décapage du gros de l'antifouling avec une passe de Dilunet
  • Ponçage à l'excentrique au grain de 40 pour finir d'enlever l'antifouling et commencer à attaquer la couche anti osmose,
  • Ponçage à l'excentrique au grain de 80 pour retirer preseque tout le traitement anti osmose,
  • Ponçage à l'excentrique au grain de 120 pour finir d'enlever les couches et ainsi retrouver une coque blanche
  • Grattage de la bande non décapée à la ponceuse proche de la ligne de flottaison à l'aide du décapant antifouling et d'un grattoir (voir photo ci-contre),
  • Ponçage à la main au grain de 240 pour préparer l'application d'un nouveau traitement anti osmose.

Avant d'appliquer un traitement anti osmose préventif, il faut s'assurer que votre coque soit suffisamment sèche pour ne pas emprisonner de l'humidité, ce qui aurait pour effet inverse de favoriser le développement de l'osmose. Pour mesurer ce taux, il faut vous rapprocher d'un professionnel du nautisme (expert, chantier,..) qui dispose de la machine adaptée.

 
Copyright © 2018 Bénéteau First 21, First 20 et First Twenty. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.